Les artistes

Céline Marchal-Sant

Il y a eu les premiers sons, les premières rédactions, les poésies, les pièces de théâtre, les dissertations, les développements philosophiques...
Le va-et-vient incessant entre le savoir écrire et le savoir dire. Je rejoins plus tard d’autres mordus comme moi en Sciences du Langage, pour toujours chercher à décortiquer la langue, dans son tout.
Plus tard, je mets mes mots au service de la promotion culturelle et associative. Autre contrée, les bras plongés dans l'édition, je découvre de nouveaux supports d'écrits et continue allégrement de brasser du texte.
Retour en Lorraine, je reviens à une écriture plus personnelle et elle finit par m’emmener droit vers le conte. Je franchis alors un des plus beaux pas de mon histoire avec les mots. Mes récits prennent vie et sont imaginés dans le souhait d’une interaction avec les publics.
De plus en plus attirée par le travail autour de la voix et du corps comme porteur de sons, je poursuis sur ce chemin et rejoins l'association mosellane Les Portes Vives. Interventions, échanges, partages, rencontres, projets, tout se construit encore et toujours autour du mot comme stimulus artistique.

Celles et ceux croisés qui m'ont nourrie...
Nicolas Sant, Rémy Sant, Michel Thomas et le Théâtre de l'Araignée, Naïma Hassani, Boris Bert, Nicolas Zoppis, Valérie Pierson, Delphine Berthod, le Théâtre Sous La Pluie, Sébastien Hoffmann, Estelle Brochard, Benoît Schwartz, Bruno Salvador, Caroline Touchette...


Delphine Berthod

Entre musique, théâtre et arts graphiques, mon cheminement a toujours vu le sens, le son et l’image des mots se côtoyer, s’embrasser ou se battre, se désavouer, se conquérir. J'aime emprunter les passerelles qui s'ouvrent à moi, ne pas me cantonner à un domaine mais me laisser emmener, guider, surprendre par les rencontres, la matière et les formes qui peuvent en surgir.
J'ai donc fait des expériences aussi diverses que complémentaires : théâtre (jeu, mise en scène, scénographie), musique, chant (classique, traditionnel, expérimental), danse contemporaine et techniques corporelles, écriture, poésie sonore et visuelle, collage, création d'objets et installations...
Depuis des années je traverse et suis traversée par la matière mot.
Au fil de ces traversées, et des rencontres qu'elles suscitent, une voix/e se dessine, avec toujours cette urgence : entretenir l’instinct, le mouvement, l’énergie et la spontanéité qui sont le cœur de l'acte de création.

Coordinatrice de L’Atelier des Traverses que j’ai impulsée en 2010, je suis improvisatrice vocale, parfois graphiste ou plasticienne, metteuse en scène, formatrice et  médiatrice artistique.
J’ai croisé, pour un instant ou pour longtemps...
Beñat Achiari, Olivier Benoit, Levent Bescardes, Gendos Chamzyryn, Mathilde Clapeyron, Hubert Colas, Sophie Cournède, Jean Didion, Alexis Forestier, Sandrine Gironde, Aurore Gruel, Catherine Jauniaux, Géraldine Keller, Arnaud Laumont, Phil Minton, Jean­Marc Montera, Wiliam Nurdin, Bénédicte Pavelack, Tania Pividori, Michel Raji, Emilie Salquèbre, Marc­-Ange Sanz, Ishrann Silgidjian, Siriltiebo, Pascale Toniazzo...

Estelle Brochard

Enfant, la musique m'a amenée à découvrir des énergies humaines, dans l'échange et la création.
Voilà comment les projets d’une école de musique peuvent ouvrir des possibles. ..
Par non choix, opter pour des études universitaires de gestion qui, avec le temps, me permettront d’au moins comprendre qu’il est possible de construire des ponts entre études et passion.
Voilà comment une phrase d’enseignant peut ouvrir des portes.
Des découvertes qui font leur chemin au fil du temps. Par le théâtre, je découvre que c'est le clown qui vient à moi, sans que j’en connaisse pour autant vraiment encore l’existence. Je m'engouffre dans les émotions de cette rencontre et je suis submergée par ce corps qui se révèle, qui gaffe, qui se trompe, qui accueille, qui résonne, qui parle.
A partir de là utiliser le ressenti, la curiosité d'aller où l'on vibre...
Être une éponge aussi, absorber tout ce qui vient, se servir de sa sensibilité comme d'une force. Et puis, il y a les mots : omniprésents, surprenants, imprévisibles. Jouer à les mettre en valeur avec la voix, avec le corps est une jubilation de chaque instant.

Coordinatrice de l'association Les Portes Vives, je suis intervenante artistique en ateliers, organisatrice d'évènements culturels et artistiques et artiste clown.
Energies croisées...
Nicolas Attou, Bruno Salvador, Joël Bluteau, Caroline Touchette, Cédric Paga, Norbert Aboudarham, Daniel Fatou, Gabriel Chamé, Yves Daguenais, Carole Tallec, Tayeb Hassini, François Small, Mathilde Vittorelli, Serge Poncelet, Sébastien Hoffmann, Damien Schmutz, William Masson,         Jean­Baptiste Charlot, Perrine Maurin...